Trois petits tours et puis s’en vont, par Jean-François Capelle

ISBN : 979-8-44-373596-2
Format : 78 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Ce court essai décrit en première partie l’évolution des idées dominantes durant la vie de l’auteur: de la décolonisation au féminisme en passant par la mondialisation, puis l’écologie, la financiarisation et la numérisation.

En deuxième partie, il aborde les questions générales que l’on se pose durant sa vie, telles que l’intelligence, et que faire quand la vie arrive à sa fin.

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Jean-François Capelle est l’auteur de plusieurs romans autour du monde où sa longue carrière d’ingénieur en génie civil l’a amené à séjourner. Il nous revient cette fois-ci avec des nouvelles « déjantées ».

Amazon | Kindle | eBay | Biblio | Apple | Kobo | Scribd | Nook | TheBookPatch | Payloadz | Gumroad | Lulu | Delcampe | Bookelis | Smashwords | Vivlio | Thalia | Bonanza |

Disponible au format Papier – 19.35 $CA

Disponible au format PDF – 9.65 $CA

payloadz

AVANT-PROPOS DE L’AUTEUR :

J’étais auparavant d’un optimisme inébranlable, mais étant avant tout réaliste, je suis devenu récemment un quasi catastrophiste. Peut-être est-ce seulement un signe du vieillissement ?

J’aimerais le croire, mais je n’en suis pas certain quand je pense à l’évolution de notre ère, l’holocène, que certains voudraient appeler l’anthropocène dans sa phase actuelle. Il est cependant encore temps de réagir, car, comme dit sur un des sites d’Awaaz: Nous sommes à deux doigts d’entrer dans une spirale infernale et incontrôlable.

Dans le passé l’humanité a vécu des heures sombres, en particulier durant les guerres, mais cette fois-ci le problème est plus grave : il touche le monde entier dans tous les secteurs. Il affecte toutes les régions du globe et il est lié aux « changements climatiques » d’une part, et d’autre part il s’attaque dans de nombreux pays aux règles sur lesquelles est basée notre économie. Ceci sans parler de la montée du populisme et de la remise en question des « droits de l’homme » qui en sont une conséquence directe.

J’ai écrit ces quelques lignes avant et pendant la pandémie causée par le coronavirus qui nous frappe. Cette « catastrophe » ne fait que renforcer mes idées. Par ailleurs mon âge avancé me permet de dire ce que pense, quitte à déplaire à certains.

Avant de lever l’ancre au crépuscule de ma vie, je me permets d’écrire ces quelques mots qui sont le fruit de mes réflexions. Surtout pas de solution, car comme a dit Socrate : « Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien ». Il faut d’ailleurs se rappeler que la durée d’une vie humaine est insignifiante depuis que l’humanité existe, soit depuis les débuts de l’homo sapiens.

Je me permettrais aussi d’émettre certaines suggestions pour ceux qui viendront après moi. Ces suggestions ont pour but de réduire l’impact terrible de ce qui attend l’humanité si nous n’agissons pas maintenant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s